Avec l’essor du bitcoin, le monde a vu apparaître en 2017 un nouveau métier : mineur. Non pas le travailleur hardi accompagné de sa pioche, mais une personne calée en informatique qui a flairé le bon filon. Car aujourd’hui, le cours du bitcoin a dépassé la barre des 5 000 euros et ne cesse de grimper. En quoi consiste donc cette fameuse activité de minage ?

Ce n’est qu’une image

Bitcoin n’a pas de gouvernement central, ce qui lui vaut la qualification de “monnaie décentralisée”. Pour fonctionner, il s’en remet aux utilisateurs, les fameux “mineurs”. Comme l’explique Coindesk, média spécialisé dans la technologie blockchain, le terme minage représente le procédé par lequel les transactions en bitcoin sont sécurisées – d’où la partie “crypto” de cryptomonnaie. Pour le rendre impénétrable,

les mineurs se munissent de leur matériel informatique (comparable à la fameuse pioche) pour effectuer des calculs mathématiques. Mais pas bénévolement. En guise de récompense, ils ont le droit de collecter les bitcoins nouvellement créés ainsi que les frais des transactions qu’ils confirment, à hauteur de 12,5 bitcoins par bloc.

Hash Hash

Derrière le terme simple sécuriser se cache en réalité un procédé informatique des plus complexes contenant son lot de termes anglophones cryptiques. Durant le minage, Bitcoin.fr indique que l’ordinateur effectue une série de hashs, dont le rôle est de calculer une empreinte chiffrant partiellement la donnée initiale. La clé de chiffrage, propre à chaque hash, est composées de “nonce”, des nombres générés aléatoirement par le logiciel de minage. Au final, le hash produit ressemblera à ceci : 93ef6f358fbb998c60802496863052290d4c63735b7fe5bdaac821de96a53a9a.

Après la théorie, la pratique

Le minage est réalisable par tout un chacun. Il suffit de posséder le logiciel adéquat (GUIMiner, par exemple) et de le configurer. Pour ceux préférant miner à plusieurs, soit en “pool”, le minage sera plus efficace, certes, mais le système de rentabilisation sera différent. Le profit généré par chaque membre sera automatiquement divisé en parts égales. Toutefois, le minage collectif assure la stabilité des gains. Alors, travailler en solo pour gagner plus mais moins souvent, ou travailler en groupe pour gagner moins mais fréquemment ? Voici le dilemme qui se présente à tout mineur souhaitant miner.