Viva Technology, troisième édition, c’est du 24 au 26 mai à Paris Expo. Découvrez 8 choses à ne surtout pas rater lors de cet événement incontournable dédié à l’innovation numérique.

La troisième édition de Viva Technology aura lieu du 24 au 26 mai, au Parc des Expositions de Paris. Cet événement dédié à l’innovation numérique, lancé en 2015 par les groupes Les Echos et Publicis, est présenté par ses organisateurs comme le “CES européen”, un événement tech d’envergure internationale durant lequel devraient se croiser cette année 80.000 visiteurs, 1800 startups (dont la moitié étrangères, venues de 103 pays), 1400 investisseurs, et des centaines de grands groupes, intéressés par la possibilités de tisser des liens et des collaborations.

Les deux premiers jours de VivaTech seront réservés aux professionnels, et le samedi ouvert au grand public. Outre la venue d’intervenants prestigieux, venus notamment de la Silicon Valley, c’est un véritable empilement de conférences (8 cycles pour 150 sessions), d’animations et de présentations d’innovations technologiques qui sont à découvrir. Pour ne pas vous perdre dans ce programme très riche, voici 8 choses à ne pas rater.

Des conférences avec les grands de la tech

Vous pourrez retrouver à Vivatech la plupart des leaders de la tech – entre autres, Satya Nadella, de Microsoft, Virginia Rometty, CEO d’IBM, Eric Schmidt, cofondateur d’Alphabet / Google, ou encore Dara Khosrowshahi, patron d’Uber depuis l’été dernier, et Mark Zuckerberg, de Facebook – qui partageront leurs expériences lors du “CEO Forum”, et discuteront de l’impact économique et éthique de l’Intelligence Artificielle, aux côtés des “grands partenaires” de Vivatech (SNCF, RATP, LVMH, Airbus, Engie, Sanofi, Thales, Orange…).

Seront également de la partie les représentants des startups du moment, de Stewart Butterfield (Slack) à Ludovic Le Moan (Sigfox), en passant par Frédéric Mazzella (BlaBlaCar). Au sein du cycle “Startup Stage”, ces fondateurs expérimentés d’entreprises tech raconteront comment ils ont réussi à monter leurs startups, mais aussi à engager leurs équipes et à trouver des investisseurs.

Parmi les très nombreux sujets abordés lors de ces 150 conférences : les applications réelles de la blockchain, la cybersécurité face à l’Internet des objets, l’utilisation des données pour transformer la mobilité, la “digitalisation” des entreprises, la mobilité et la santé face au numérique et aux algorithmes… mais aussi la transformation du marketing et de la publicité grâce au Big Data, lors du “CMO Forum”, auquel participeront Sébastien Missoffe, DG de Google France, et Marc Pritchard, directeur marketing de Procter & Gamble, connu pour vouloir “mettre fin à l’ère Mad Men” dans les agences de pub.

Découvrez les startups les plus prometteuses

Les 1800 startups (françaises, anglaises, allemandes, italiennes, israéliennes, coréennes, russes, américaines, africaines…) présentes à Viva Technology exposeront et feront la démonstration de leurs idées et de leurs produits durant les trois jours que durera le salon. Au total, plus de 150 innovations seront présentées.

Parmi les startups les plus prometteuses, vous pourrez notamment retrouver Caribou Biosciences, qui propose une nouvelle solution de séquençage de l’ADN au moyen des ciseaux moléculaires CRISPR-Cas9, afin de guérir des maladies, mais aussi les français Recast.ai, spécialiste des chatbots récemment rachetée par SAP, et Blade, qui a développé un “ordinateur dans le cloud”, baptisé Shadow.

Dans l’espace “Discovery”, en partenariat avec EDF, un focus sur 40 startups aux technologies les plus innovantes en matière de Smart Home, de Smart City, de Smart Health et de Smart Business, vous permettra de découvrir, entre autres, le robot JOE de Ludocare, qui accompagne les enfants souffrant de maladies chroniques, les robots fermiers de NeoFarm, les exosquelettes de UniExo, les cabines d’essayage virtuel de CABIN3D, ou encore les “hologrammes de poche” de Holusion.

Pendant les trois jours du salon, les startups sélectionnées pour exposer leurs innovations pourront rencontrer de grands groupes français (Air France, Engie, BNP, La Poste, Orange, RATP, SNCF, LVMH…) et de grandes entreprises étrangères (Google, Microsoft, Facebook, Cisco, Lenovo, Alibaba…) afin de trouver des financements – au sein de 20 laboratoires “d’open innovation”. Depuis sa première édition, en 2016, VivaTech a contribué à plusieurs “belles rencontres” entre startups et grands groupes, comme Accor Hotels et Sensorwake, qui commercialise un réveil olfactif, ou Sanofi et Nutrino, qui propose une solution pour aider les diabétiques à mieux contrôler leur régime alimentaire. Les startups pourront aussi rencontrer des sociétés de capital-risque, lors des “VivaTech Office Hours”.

Afric@tech et ses 100 startups africaines

Pour cette 3e édition, un coup de projecteur est réalisé sur la tech en Afrique, où la progression du numérique est fulgurante. Une centaine de startups venues d’Afrique du Sud, du Maroc, de Tunisie, du Nigéria, du Rwanda et du Sénégal, vous présenteront leurs innovations, dans un espace réservé, “Afric@Tech”.

Un cycle de conférences dédiées au potentiel de l’innovation réuniront des acteurs de l’écosystème tech africain, comme l’incubateur MEST, ou la société de fintech Ovamba –  ainsi que des investisseurs et des chercheurs venus du continent. Un lab d’open-innovation sera également consacré aux startups d’Afric@Tech, avec les groupes français Sanofi, Total, Vinci Energies, ainsi qu’avec l’AFD (Agence Française de Développement).

Tech For Good

Comment la technologie peut-elle avoir un impact positif ? Le 23 mai, Emmanuel Macron organise au palais de l’Elysée un sommet avec une cinquantaine de leaders de la tech (dont Mark Zuckerberg) pour réfléchir à cette question : “Tech For Good”.

Dans ce contexte, le salon Vivatech, qui a participé à l’organisation de ce sommet, met la tech positive à l’honneur, à travers de nombreuses startups agissant pour l’éducation, l’environnement ou l’innovation sociale grâce au Big data, à l’IA ou à l’Internet des objets. Parmi elles, des entreprises françaises, dont Qarnot Computing, qui fabrique des “radiateurs numériques” fonctionnant avec l’énergie produite par le calcul informatique, mais aussi QALYO, une plateforme mobile qui centralise les données de santé générées par les objets connectés (poids, nombre de pas, tension) et les analyse pour fournir à l’utilisateur des conseils personnalisés, ou encore Helper Drone, qui développe un drone destiné à aider aux procédures de sauvetage en mer.

Pour la deuxième année consécutive, vous pourrez aussi assister à un cycle de conférences dédié au Tech for Good, “l’Impact Summit”, avec des entrepreneurs sociaux et des leaders de la tech, avec notamment Leila Janah, de Samasource, une organisation à but non lucratif dont la mission est “d’éradiquer la pauvreté en permettant aux populations marginalisées de travailler dans le domaine du numérique”, et Aurelie Jean, de MIXR, qui lutte contre les biais des algorithmes et enseigne le code aux jeunes filles.

Enfin, un concours dans cette mouvance se déroulera à Vivatech : le “Positive Impact Challenge”, organisé par Sparknews et la MAIF, durant lequel des startups ayant un impact positif sur la société présenteront leurs solutions pour mieux recycler nos déchets ou pour “mieux vivre chez soi et avec les autres”.

Le parc des robots

Dans son “Hall of Tech”, durant les trois jours, Viva Technology permettra au visiteur (“pro” ou amateur) de découvrir des robots, des drones, et des centaines d’innovations technologiques, de façon ludique. Vous pourrez par exemple vivre une expérience immobilière “immersive” grâce à “l’holoportation” : grâce à un casque de réalité virtuelle, vous pourrez visiter le logement de votre choix, et le modeler au gré de vos envies. Vous pourrez aussi observer la maquette d’un ordinateur quantique, sur le stand d’IBM.

VivaTech et son partenaire EDF ont en outre mis en place un “robot park” à ne pas rater, dédié aux dernières innovations robotiques. L’occasion de découvrir le robot livreur Aida de Unsupervised (qui s’occupe des 50 derniers mètres), ainsi qu’un robot testé actuellement par La Poste pour aider les facteurs à porter des colis encombrants.

L’occasion aussi de rencontrer Alice, conçu par Cybedroïd. Ce robot semi-humanoïde, mobile et autonome, équipé d’un système de reconnaissance et de synthèse vocale, a pour missions d’assister et d’aider les personnes âgées et handicapées en saisissant des objets pour eux, mais aussi en sécurisant une zone pour les protéger s’ils se trouvent en danger.

Un “VR Park” et des expériences immersives

Après la robotique, une autre technologie majeure sera à l’honneur de cette troisième édition de VivaTech : la réalité virtuelle. Un “VR Park”, financé par le chinois Alibaba, proposera, dans un “espace immersif” de 150 m2, de visiter virtuellement les pyramides d’Egypte.

Avec des chercheurs de l’Institut HIP (Heritage Innovation Preservation) et de l’université du Caire, des spécialistes de l’imagerie 3D, regroupées dans le projet “ScanPyramids” ont scanné en 2015 les pyramides égyptiennes à l’aide de techniques de détection non-invasives, afin de les reconstituer plus vraies que nature, en VR. Depuis, ils proposent de visiter ces lieux historiques au moyen d’un casque Oculus Rift. Pour la petite histoire, les scientifiques du projet (soutenu par la Fondation Dassault Systèmes) ont découvert lors de leurs scans une cavité de 30 mètres de long cachée dans la Pyramide de Khéops, qu’il sera possible de parcourir, avec l’aide d’un “guide” virtuel.

Lors de Vivatech, vous pourrez aussi aller à la rencontre de startups spécialisées dans la VR, comme le studio de création SmartVR, qui proposera de nombreuses expériences immersives. La société de production et distribution de films et d’exploitation de salles de cinémas Mk2 présentera de son côté un équipement de VR pour les professionnels, “Mk2 VR Pod”, qui permet aux cinémas, aux entreprises et aux structures culturelles (théâtres, musées, institutions etc.) de proposer de la réalité virtuelle sur site. Les visiteurs découvriront, à travers cette innovation, deux courts-métrages en VR : l’expérience musicale “Chocolate” et le voyage dans le temps immersif “Life of Us”. Et le samedi 26 mai, pour la journée grand public, le spécialiste français des jeux vidéo Ubisoft, présentera, au sein de son “Gaming Park” (dans le Hall of Tech), un jeu de tir arcades en VR, baptisé “Space Junkies”.

Voitures volantes et véhicules autonomes

VivaTech sera aussi l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les véhicules de demain, au coeur du “Mobility Park”. Déjà annoncés pour l’édition de 2017, les “taxis volants” (ou plutôt flottants) SeaBubbles, récemment testés sur la Seine, et qui devraient être commercialisés en 2019, seront parmi les vedettes de cet espace dédié à la mobilité.

Des maquettes en taille réelle permettront aussi de découvrir un autre type de voiture volante : Pop.Up Next. Ce drone-navette modulaire d’Airbus et Audi, encore en développement et annoncé pour 2027, propulsé par huit rotors contrarotatifs, et pourrait être utilisé à la fois dans l’espace aérien et sur terre. Il vous sera aussi possible d’admirer le prototype de voiture volante “EVA X01”, de l’entreprise toulousaine Electronic Visionary Aircrafts. Ce moyen de transport aérien, électrique et autonome tout comme la Pop.Up d’Airbus, pourrait décoller et se déposer n’importe où en ville, afin de résoudre le problème des embouteillages.

Les voitures autonomes, devenues presques banales, seront également présentes à VivaTech, avec “l’Autonom Cab” de la startup lyonnaise Navya – un robot-taxi, sans chauffeur, dont le but est là encore de “désengorger les centres villes”, mais aussi de “répondre à la demande du premier et dernier kilomètre”. L’une de ces navettes vous transportera carrément (sur circuit fermé) du Hall 1 au parking de Paris Expo.

Et comme les véhicules du futur (ou du présent) ne se limitent pas qu’aux voitures, le “Mobility Park” proposera aussi d’essayer les eScooters, électriques et connectés, de Coup (filiale du groupe Bosch), déjà en libre service à Paris depuis l’été 2017.

De l’eSport et des jeux

Enfin, que serait un événement sur l’innovation et les nouvelles technologies sans gaming ? Le 26 mai, journée grand public de VivaTech, vous pourrez ainsi observer les meilleurs joueurs de Fortnite Battle Royale aux prises dans un tournoi de eSport, organisé en partenariat avec L’Équipe et PMU eSport, et vous rendre dans “l’Arcade Gaming Park” – une salle de jeux permettant de tester toutes les dernières nouveautés en matière de jeux vidéo (dont Space Junkies).